Laboratorio de análisis Echevarne

Parodontite

Pathogènes Parodontaux

Étude moléculaire visant à identifier les principales bactéries parodontopathiques responsables de la maladie parodontale présentes dans le sulcus gingival. La détermination de la charge bactérienne permet une stratégie de thérapie individuelle avec une utilisation minimale d'antibiotiques.

Pour quels patients, ce test est-il utile ?

Pour les personnes atteintes de maladie parodontale chronique ou réfractaire.

  • Échantillon : fluide créviculaire
  • Volume : 5 pointes de papier
  • Conservation échantillon : 5+/-3 oC (à l'abri de la lumière)
  • Délai de remise : 7 jours ouvrables
    (Peut subir des variations)

Avantages

Aide le clinicien à établir un diagnostic et un suivi plus précis.
Permet d'évaluer la nécessité d'établir un traitement adéquat avec un antibiotique adjuvant au traitement parodontal.

Quelles informations fournit-il ?

La technique d'hybridation PCR permet d'analyser :


  • 5 agents pathogènes les plus nocifs: Aggregatibacter actinomycetemcomitans (Aa), Porphyromonas gingivalis (Pg), Prevotella intermedia (Pi), Tannerella forsythensis (Tf) et Treponema denticola (Td).
  • 11 agents pathogènes, dont les 5 agents pathogènes nocifs et les 6 agents pathogènes à risque modéré : Parvimonas micra (Pm), Fusobacterium nucleatum (Fn), Campylobacter rectus (Cr), Eubacterium nodatum (En), Eikenella corrodens (Ec) et Capnocytophaga ssp (Csp).

Il permet l'identification rapide des bactéries parodontales, sans nécessiter de culture, afin de prescrire un traitement et d'assurer un suivi de la maladie parodontale.

Autres Analyses Principales

Consultez vos résultats