Laboratorio de análisis Echevarne

Pré-éclampsie

Pré-éclampsie

La pré-éclampsie est une maladie associée à l'hypertension pendant la grossesse. Elle peut entraîner des complications graves, tant chez la mère que chez le fœtus, et ne disparaît qu'à la naissance.

Pour quels patients, ce test est-il utile ?

Femmes enceintes présentant un facteur de risque pouvant déclencher une pré-éclampsie :

Elle peut se produire de manière précoce (< 34 semaines de gestation) en raison d'une implantation placentaire anormale ou tardive (> 34 semaines), présentant des risques moindres dans le pronostic materno-fœtal.

Avantages

Amélioration de la prédiction de la pré-éclampsie
  • Amélioration de la stratification du risque et de la gestion de la pré-éclampsie.
  • Dans la première moitié de la grossesse : identification des femmes enceintes pouvant bénéficier de mesures prophylactiques (11-13 semaines) ou d'un suivi intensif (20-24 semaines).
  • Identification des situations cliniques telles que le HELLP syndrome (hémolyse, élévation des transaminases et diminution des plaquettes) qui ne se manifestent pas toujours par de l'hypertension et de la protéinurie.
Diagnostic précoce
  • Les faibles niveaux de PIGF et les niveaux élevés de sFlt1 peuvent être mesurés jusqu'à cinq semaines avant l'apparition des symptômes cliniques.
  • Le ratio sFlt1/PIGF a une sensibilité et une spécificité supérieures à 95 % pour le diagnostic de la pré-éclampsie précoce, une fois établie par des critères cliniques.
  • Un ratio élevé ou une augmentation rapide de la proportion met en garde contre le risque d'accouchement imminent.
Diagnostic différentiel
  • Établissement du diagnostic différentiel entre pré-éclampsie et aggravation d'autres maladies pouvant imiter le même tableau clinique.
  • Identification des cas favorables à un traitement conservateur.
  • Sélection de candidates pour de futurs traitements préventifs et curatifs.

Qu'analyse-t-il

Laboratorio Echevarne présente un test capable de diagnostiquer précocement la pré-éclampsie au moyen d'un test sanguin. Ce test utilise les niveaux de deux marqueurs angiogéniques, sFlt1 et PIGF, qui permettent d'identifier les femmes qui développeront une pré-éclampsie, car les taux de PIGF sont inférieurs à ceux d'une grossesse normale et ceux de sFlt1 sont plus élevés et augmentent plus tôt.

PIGF : facteur pro-angiogénique qui stimule la formation de vaisseaux sanguins dans le placenta.
sFlt1 : facteur anti-angiogénique. Récepteur du facteur de croissance endothélial vasculaire.
Le ratio sFlt-1/PlGF permet de diagnostiquer la pré-éclampsie avant l'apparition de symptômes cliniques.

Autres Analyses Particulières

Consultez vos résultats